Blog - A la une
zoom-sur-leau-distillee-regenerescence

Le choix de l’eau de boisson est un sujet incontournable pour quiconque décide de prendre soin de sa santé et de son bien-être. Cette question renvoie à beaucoup d’inquiétudes et de questionnements en France, où la qualité de l’eau dite « potable » est de plus en plus remise en question, sans parler de l’impact sur l’environnemental des bouteilles en plastique.

Pourquoi filtrer son eau de boisson ?

On le sait, l’eau du robinet contient, selon les régions, de nombreux polluants et contaminants : perturbateurs endocriniens, antibiotiques, engrais, pesticides, fongicides, herbicides, solvants, hormones de croissance, des micro-organismes pathogènes tels que des chlamydias, des parasites, des éléments radioactifs : radium, strontium 90, plutonium.

 

Elle contient également des métaux lourds et de nombreux minéraux inorganiques.

Ces minéraux ne sont d’aucune utilité pour la santé humaine, puisque étant inorganiques, le corps humain ne peut tout simplement pas les assimiler. Au contraire, ils encrassent les reins et les vaisseaux sanguins.

Selon le Dr Paul Bragg, auteur du livre The Miracle Fasting: « Le plus grand dommage causé par les minéraux inorganiques est au niveau des petites artères et d’autres vaisseaux sanguins du cerveau (75 % d’eau). Durcissement des artères et calcification des vaisseaux sanguins commencent le jour où vous commencez à prendre les produits chimiques inorganiques et minéraux de l’eau du robinet dans votre corps. »

Quant à l’eau en bouteille, elle contient elle aussi de nombreux minéraux inorganiques. Il suffit de lire les étiquettes pour s’en rendre compte. Certaines marques ont un résidu à sec, c’est-à-dire une quantité de minéraux résiduels après évaporation, de 350 mg/l alors que la quantité acceptable pour la santé humaine serait de 50 mg/l. Elle contient également des perturbateurs endocriniens issus du relargage des particules de plastique.

Aujourd’hui, il existe aujourd’hui plusieurs méthodes pour filtrer son eau de boisson : carafes filtrantes, osmoseurs, distillateurs d’eau.

Chacune de ces méthodes peut être choisie en fonction de plusieurs critères : besoins quotidiens en eau, budget, côté pratique.

Qu’est-ce que la distillation ?

La distillation d’eau est le seul système de purification qui enlève la plus grande variété de contaminants. Ce procédé permet de supprimer 99,9 % des résidus toxiques.

La distillation reproduit le cycle naturel de l’eau : évaporation, condensation, puis précipitation. Les résidus nocifs restent ainsi au fond de la cuve de distillation et on récupère une eau pure, exempte de polluants, de métaux lourds, de minéraux inorganiques, de contaminants. Il suffit d’observer le fond de la cuve après distillation pour en être convaincu.

J’utilise l’eau distillée depuis sept ans, avec ma famille, et les effets positifs sur notre santé sont nombreux.

Parmi les effets observés : un meilleur fonctionnement des reins, la sensation de boire une eau vivante et vitalisante, une meilleure hydratation également. En supprimant les polluants et en les remplaçant par une eau distillée naturellement reminéralisée (nous verrons plus loin comment procéder), l’eau de boisson n’est plus uniquement un solvant qui traverse le corps et laisse des résidus toxiques sur son passage. C’est une eau de qualité, captée par l’organisme qui va renouveler les liquides souillés et hydrater chacune de nos cellules.

Attention toutefois, des règles s’imposent pour une consommation quotidienne d’eau distillée.

En effet, l’eau telle qu’on la récupère dans la carafe après distillation est devenue inerte, sans vie en quelque sorte, et possède un pH acide aux alentours de 5. Cela lui confère des propriétés détoxifiantes certes, qui peuvent être intéressantes de manière ponctuelle, pendant une cure détox par exemple. Mais au quotidien, il est important, pour la consommer sans danger, de reminéraliser cette eau pour augmenter son pH, de l’informer, de la dynamiser pour lui redonner vie.

Comment ? Avec du plasma de Quinton à raison de deux bouchons si vous utilisez le plasma marin en bouteille, ou une à deux ampoules d’hypertonique. On peut également mettre quelques gouttes de jus d’un fruit frais ou de jus de légume, de la chlorophylle liquide… Vous l’aurez compris, tout ce qui va redonner une information minérale à l’eau sera adapté.

Pour dynamiser l’eau distillée, on peut utiliser une Fleur de Vie, inscrire des mots positifs sur la bouteille, choisie en verre bleu de préférence, créer un tourbillon avec un fouet manuel ou électrique pendant quelques minutes, la placer dans une carafe Vortex… A chacun de choisir la méthode qui lui conviendra le mieux. Et surtout y mettre de jolies intentions.

Vous trouverez deux distillateurs d’eau sur la boutique : le Megahome et le Waterlovers. Tous les deux testés et approuvés.

Distillateur-dEau-Waterlovers-2800-avec-Technologie-Intelligente-regenerescence-10

Découvrez le “Distillateur d’Eau Waterlovers 2800”

megahome-2-regenerescence

Découvrez le “Distillateur d’eau Megahome”

The following two tabs change content below.
Naturopathe spécialisée dans l'accompagnement des personnes hypersensibles et Haut Potentiel, rédactrice web et maman, Nathalie est de nature intuitive, joyeuse et passionnée. Elle partage, à travers ses accompagnements et ses formations, une vision holistique de la santé et du bien-être pour une vie remplie de lumière, de joie et de vitalité.
10 réponses
  1. Claire-lise
    Claire-lise dit :

    Bonjour,
    Etant très intéressée par le besoin d’un appareil pour l’eau, j’aurais besoin de quelques précisions :
    – tout d’abord concernant la reminéralisation de l’eau après distillation et purification, mettre du jus de citron est-ce suffisant ?
    – si oui combien de jus pour combien de litres d’eau ?
    – par ailleurs s’il faut rajouter de l’eau de quinton en plus laquelle et quel coût ?
    – pour les filtres noix de coco, en haut du water lover, quel coût où les acheter, sont-ils livrés avec ?
    – pour les filtres charbon est-ce en plus et à quelle fréquence ?
    – quand on dit dans la présentation qu’il n’y a aucun contact avec du plastique donc la cuve de distillation est en inox, mais à la longue de la surchauffe ou dans le temps n’y-a-t-il vraiment AUCUN point qui risque de s’altérer car si c’est recouvert par du plastique il doit y avoir des points de jointure forcément ?

    Etant intéressée par l’achat du meilleur choix possible pour la qualité, la durabilité, dans le temps mais aussi par le coût, ce qui m’intéresse en premier lieu est la qualité du matériau santé, le rendement et le prix (en tenant compte des recharges à l’année), la facilité d’entretien et d’utilisation , le design et le côté esthétique vienne en dernier lieu.

    Donc entre le Water lover et le Mégahome quel est le plus de chacun avec ce que je recherche ? et y-a-t-il un appareil moins couteux et qui regroupe sans trop d’astreinte ce rendement de 3 à 4 l ?

    Merci d’avance de votre conseil sincère, en dehors de toute sponsorisation ou attachement commercial.
    Cordialement.

  2. JNeva
    JNeva dit :

    Bonjour, je vous remercie pour votre article qui m’a bien éclairé :)
    Quelques questions cependant :
    – Vous parlez de 2 bouchons de Quinton, mais pour combien d’eau distillée (un verre, une carafe, 100 mL ?)
    – Comment peut-on mesurer la concentration de sels minéraux après avoir ajouter le Quinton (pour être autour de 50 mg/L) ? (je suis anxieuse de boire une eau hyper ou hypotonique…)
    – Pour la machine MegaHome, je ne vois nul part indiqué si elle contient du BPA. Avez-vous une info là dessus ?
    Je vous remercie et vous souhaite une agréable journée, JNeva

Répondre

Vous désirez rejoindre la conversation?
Nous vous invitons à y contribuer!

Laisser un commentaire