Blog - A la une
,

Qu’est-ce que l’hypnose ?

Qu'est-ce que l'hypnose ? - Sur Joozia

Je voudrais vous parler d’une pratique très intéressante qui est l’hypnose. C’est un état naturel dont on dispose tous. Nous y sommes tous réceptifs. En fait, nous avons tous une sensibilité différente avec notre niveau différent de lâcher prise, mais nous y sommes tous réceptifs. C’est un état d’attention intense avec une amplification du souhait de la personne.

Le rôle du praticien est d’amener la personne en séance à un état de détente absolument totale, comme un guidage vers le chemin de l’inconscient. Le praticien en séance va induire un état de sommeil léger, comme un état augmenté de conscience et cet état est quasiment identique à l’état méditatif, quand nous sommes en méditation. 

L’hypnose peut se pratiquer sur les adultes, les adolescents et les enfants à partir de 6 ans. Je précise que l’hypnose n’est pas une croyance : c’est bel et bien un état dont nous pouvons tous disposer en étant bien entendu correctement guidés. Cet état est induit par des orientations de l’attention et des suggestions directes ou indirectes par le praticien. Il va guider la personne avec différentes techniques et bien sûr avec beaucoup de pédagogie en la reconnectant en fait à ses ressentis. 

Nous avons tous dans notre cerveau toutes les 90 minutes une zone de repos de quelques minutes comme par exemple quand nous sommes distraits ou pensifs. Nous nous reconnectons dans ces moments là à notre inconscient et nous nous reconnectons aussi à notre imagination comme pendant la nuit et le sommeil.

Il y a différentes sortes d’hypnose, mais l’hypnose la plus répandue est l’hypnose appelée Ericksonienne qui tire son nom d’un psychiatre américain Dr Erickson. Il a révolutionné à l’époque l’approche de l’hypnose dans les années 60 et a utilisé un langage plus permissif et moins direct avec des suggestions indirectes, comme l’écoute des ressentis de la personne, les sons autour d’elle en séance… Et durant sa carrière, il a mené d’ailleurs de nombreux travaux de recherche sur sur l’hypnose.

Quand on est sous hypnose, il va être donc possible de gérer la douleur ou d’aider une personne à sortir d’une dépression nerveuse, à gérer son stress et améliorer la confiance en elle. L’hypnose est très utile également sur la gestion des émotions, sur les addictions comme le tabac, l’alcool, le sucre, les drogues, les douleurs chroniques comme une migraine, la gestion des troubles digestifs. Être accompagné en parallèle par un ou une naturopathe est aussi très intéressant en complémentarité.

L’hypnose aide également les états dépressifs suite à un deuil, à des violences, à un abandon, à un traumatisme. Elle aide également les personnes à gérer leurs troubles anxieux et les crises d’angoisse. L’hypnose peut aider avec le stress au travail ou dans la vie, l’épuisement chronique, les problèmes relationnels ou un burn-out. 

L’hypnose accompagne également certains troubles du comportement alimentaire, comme la boulimie, les grignotages incontrôlables. Néanmoins, un suivi avec un spécialiste en thérapie comportementale peut être nécessaire, car l’hypnose n’est pas une baguette magique. Et le praticien ne peut pas faire de la personne ce qu’il veut : c’est réellement une fausse croyance de penser ça. La volonté de la personne est indispensable quand on est en séance.

L’hypnose est utile également à l’accouchement, en bloc opératoire pour une opération, ce qui se pratique d’ailleurs de plus en plus ces dernières années. Quand on est sous hypnose, on glisse vers un état modifié, notre respiration ralentit ou s’accélère car nous sommes réellement reconnectés à nos véritables ressentis. L’hypnose agit principalement sur trois niveaux : niveau physique, niveau émotionnel et niveau comportemental. 

Grâce à l’hypnose bien menée, on peut travailler sur la confiance en soi, sur l’estime de soi. Et ça marche très bien. Cette pratique est véritablement en pleine croissance, car les résultats sont vraiment là pour les adultes, les adolescents ou les enfants. Par exemple, pour les plus jeunes, sur la gestion de leur stress ou pour les adolescents et les étudiants, la préparation aux examens. Ou la phobie scolaire, les troubles de la concentration… Ou encore pour les jeunes enfants : gérer l’énurésie (le fait de ne pas pouvoir se retenir d’uriner la nuit pour un enfant). 

Il n’y a pas véritablement de risques à utiliser l’hypnose. Il n’y a pas de contre-indication, sauf pour certaines personnes souffrant de troubles psychiques ou de psychopathologies comme la schizophrénie ou la bipolarité. L’hypnose va être plutôt contre-indiquée. Alors précision importante aussi : vous ne pouvez pas rester bloqué dans un état d’hypnose contre votre volonté. Il faut la pratiquer absolument avec une personne de confiance qui a bien sûr les compétences techniques, les qualités humaines également et bien entendu la certification adéquate. Et pour cela, vous pouvez vous fier au site du syndicat national des hypnothérapeutes pour trouver un praticien sérieux pour vos séances. Un praticien en hypnose ne soigne pas : il accompagne la personne vers un état de conscience modifiée pour corriger ce que la personne souhaite corriger.

The following two tabs change content below.

Céline Camilleri

Céline est praticienne naturopathe spécialisée en santé intestinale, en nutrition, et troubles nerveux, pour adultes et enfants. Auteure d'un livre sur l'immunité et la naturopathie, et passionnée depuis toujours par le Vivant, elle accompagne avec passion et engagement les personnes désireuses de prendre soin de leur santé au naturel.
0 réponses

Répondre

Vous désirez rejoindre la conversation?
Nous vous invitons à y contribuer!

Laisser un commentaire