Blog - A la une
, , ,

Les origines et histoire des extracteurs de jus

Les origines et histoire des extracteurs de jus_joozia_005

On ne présente plus l’extracteur de jus… Offrant à son utilisateur la possibilité de réaliser des jus frais, de fruits et de légumes crus, en assurant un pressage doux et à froid des aliments, cet appareil est devenu l’un des outils indispensables, qu’il soit électrique ou manuel, pour tous ceux qui veulent améliorer et maintenir leur bien-être au quotidien (cf. avertissement en bas d’article).

Mais, au fait : connaissez-vous les origines de l’extracteur de jus ? 

 

La naissance de l’extracteur de jus

 

L’extracteur de jus ne date pas d’hier. Nous devons le concept de jus vivant au Dr Norman Walker. Pionnier dans le domaine du jus de fruits et de légumes, cet homme préconisait de boire des jus crus et frais, pour retrouver et maintenir sa santé. Il a démontré par ses propres recherches les bienfaits du jus vivant : “Les jus extraits de légumes et de fruits frais et crus sont le moyen par lequel nous pouvons fournir à toutes les cellules et à tous les tissus du corps les éléments et les enzymes nutritionnels dont ils ont besoin, de la manière la plus facile à digérer et à assimiler.“. 

 

Les origines et histoire des extracteurs de jus_normand_walker_joozia

 

En 1930, le Dr Norman Walker décide de développer son propre extracteur de jus hydraulique appelé “Norwalk” (Norwalk Hydraulic Press Juicer). Conçu en deux parties, le “Norwalk” disposait d’un moulin pour broyer lentement les légumes et une presse hydraulique pour en extraire le jus. Jusqu’au début des années 1990, le “Norwalk” reste la seule machine à produire un jus vivant. Cet extracteur est à ce jour encore commercialisé. Aujourd’hui encore, les extracteurs à pression hydraulique sont considérés comme étant parmi les plus efficaces en termes de fabrication de jus et de conservation de ses ingrédients bénéfiques.

 

Les origines et histoire des extracteurs de jus_normand_walker_joozia_01

                  “Norwalk” (Norwalk Hydraulic Press Juicer)

Extracteur double-vis ? Tout démarre en Corée… 

 

Le premier extracteur de jus à double vis a été introduit en Corée du Sud en 1984. La production était très limitée au niveau national. En 1986, Moon Hyun Lee s’est servi de son expertise en ingénierie pour développer le premier extracteur en Corée du Sud, puis a finalement perfectionné cette conception pour en faire l’extracteur à double engrenage Angel. De son côté, en 1988, Jong Gill Kim propose l’extracteur Green Power. Ce fut le premier à utiliser  les technologies magnétiques et biocéramiques en conjonction avec un extracteur de jus à froid à deux vis. 

A partir de ce moment-là, des dizaines de milliers de personnes à travers le monde commencèrent à avoir accès aux bienfaits des jus et aliments vivants, qui étaient jusqu’alors limités aux personnes qui pouvaient s’offrir le juicer “Norwalk” (qui coûte encore 2,000$ US de nos jours). Le marché des extracteurs de jus double vis connaît un gros boom en 1992 en Corée du Sud. On doit ce succès aux deux grandes marques Angel et Green Power. Ces dernières devenues puissantes dans le pays ont donné envie à d’autres entrepreneurs de surfer sur la vague, et ont ouvert leurs propres sociétés d’extracteurs. 

Par la suite, en participant à des concours internationaux, Angel et Green Power ont non seulement gagné des prix, mais ont également pu exposer leurs extracteurs et les bienfaits du jus à l’industrie mondiale. A partir de 1994, le juicer est devenu un appareil très apprécié et commun en Corée, devenant l’un des cadeaux de mariage les plus appréciés des nouveaux couples

 

Et dans le monde ?

 

Depuis les années 1990, les extracteurs de jus sont devenus plus populaires et plus abordables. De nombreuses entreprises ont pris le train en marche et ont développé un large éventail d’appareils. Des centrifugeuses aux extracteurs hydrauliques à usage intensif, le marché a commencé à proposer divers appareils pour tous les budgets

A cette époque, Green Power lance son extracteur de jus Green Power Gold sur le marché américain et canadien. A partir de 1995, cet extracteur de jus a été également lancé en Allemagne, puis dans plus de 20 autres pays, dont l’Australie, la Nouvelle-Zélande, le Royaume-Uni, le Japon et Taiwan. Les marchés américains du Nord et européens voyaient débarquer l’extracteur de jus comme un simple appareil d’électroménager véritablement innovant, à utiliser chez soi au quotidien. En 2010, les modèles les modèles Angel 5500, 7500 et 8500 obtiennent la certification CE pour l’Europe. 

 

 

Les origines et histoire des extracteurs de jus_joozia_003

Et aujourd’hui ?

 

Les fabricants rendent les appareils de plus en plus abordables et faciles à utiliser, à nettoyer et à ranger. L’extracteur de  jus s’affiche en plusieurs formats (vertical ou horizontal, simple vis ou double vis), à différents prix, pour que tous les consommateurs puissent trouver celui qui leur correspond. 

L’extracteur vertical est par exemple un modèle pratique pour les petites cuisines, ou plans de travail étroits. L’extracteur de jus horizontal est quant à lui facile à assembler et à rincer. Il peut être équipé d’une vis sans fin – qui va presser les aliments contre un tamis, se chargeant de séparer la pulpe du jus – ou d’une double vis, ralentissant l’oxydation des jus. 

Les extracteurs de jus sont devenus des appareils très polyvalents. En plus des bienfaits de jus fraîchement pressés, vous pouvez, avec certains modèles, réaliser des laits végétaux, des beurres de noix, des sorbets, des purées… et même du tofu ! 

 

A quoi va ressembler l’avenir du jus ?

 

Actuellement, les deux problèmes qui se posent avec les extracteurs sont le  processus d’oxydation et les déchets alimentaires causés par les jus. Les jus faits à la maison doivent être consommés dans l’instant ou dans les heures qui suivent afin de bénéficier immédiatement de la qualité nutritive du jus. Toutefois, des solutions pour les préserver de l’oxydation et les conserver jusqu’à une durée de 12h sont offertes grâce à des systèmes de mise sous vide d’air, comme par exemple les carafes Fosa.  Par ailleurs, minimiser la quantité de pulpe et s’assurer qu’elle soit complètement sèche et exempte de jus est l’un des autres défis des fabricants d’extracteur de jus.

 

En attendant, les utilisateurs d’extracteurs de jus ne manquent pas d’idées et utilisent la pulpe et fibres dans certaines préparations de gâteaux, biscuits par exemple avec l’aide d’un déshydrateur.  Certains même n’hésitent pas à utiliser pour nourrir leurs petits poulaillers : une façon simple d’obtenir des protides à partir d’ hydrocarbonates. De plus, les résidus de l’extraction restent une source importante minérale et fortement nutritive pour les poules, bien meilleur que le pain sec… Dans un tout autre contexte : ces résidus sont aussi parfois utilisés pour  fertiliser un petit jardin ou potager. (mulching ou le paillage des cultures au potager.)

 

Bref, rien ne se perd tout se transforme ;-)

Il est certain que ces prochaines années, le marché des extracteurs a encore de beaux jours devant lui. 

 


Avertissement 

Les jus frais à l’extracteur peuvent également servir à agrémenter d’autres plats et être intégrés dans des recettes cuites ou semi-cuites pour apporter une texture différente ainsi qu’une richesse et une finesse gustative particulière.

Si la consommation régulière de jus frais est indéniablement un plus pour toute personne qui cherche à préserver ou augmenter son niveau de bien-être, il convient à chacun d’adapter sa consommation avec discernement et une bonne connaissance de son état de santé et de ses capacités digestives et métaboliques.

Considérer la consommation de jus frais comme un remède ou une panacée face à des problèmes de santé parfois graves n’engagerait que celui qui agit en ce sens. Pour toute consommation à visée thérapeutique, faites-vous conseiller et accompagner par un professionnel de santé.

 


 

The following two tabs change content below.

Joannie

Joannie carbure au kombucha, au yoga et… aux câlins de ses chats! Curieuse de nature, elle tend vers un art de vivre plus éthique et sain. Amoureuse du vivant et militante en faveur du bien-être animal, elle a adopté un mode de vie végane il y a quelque temps. Rédactrice et stratège Web, elle a l’œil pour dénicher les plus récentes tendances et vous les présenter.

Derniers articles parJoannie (voir tous)

0 réponses

Répondre

Vous désirez rejoindre la conversation?
Nous vous invitons à y contribuer!

Laisser un commentaire