Blog - A la une
, ,

L’aromathérapie, c’est quoi au juste ?

L'aromathérapie, c'est quoi au juste _ - Sur le blogue de Joozia

J’aimerais vous parler d’une branche de la naturopathie qui est chère à mon cœur : l’aromathérapie, soit l’utilisation des huiles essentielles à des fins thérapeutiques.

Petite précision qui a son importance : le terme thérapie ou thérapeute en France pose problème pour la législation car il rejoint la notion de soins. Mais, nous ne soignons pas en naturopathie, nous accompagnons nos consultants. Nous pratiquons l’aromathérapie en donnant des conseils, mais nous ne pouvons pas nous dire “aromathérapeutes”.  Nous pouvons donc également parler d’aromatologie qui est étymologiquement “l’étude des huiles essentielles” ou encore “conseil en aromathérapie”.

Qu’est ce qu’une huile essentielle ?

Une huile essentielle est obtenue après distillation à la vapeur d’eau d’une plante, d’une feuille, d’une écorce de bois ou d’une fleur. L’huile obtenue est donc appelée “huile essentielle”. Par exemple, quand vous sentez du romarin, du thym, de la lavande et que vous frottez vos doigts dessus, c’est bel et bien de “l’huile essentielle” qui s’en dégage. L’eau qui reste après la distillation à vapeur d’eau est appelée hydrolat, que nous pouvons utiliser plus facilement par exemple sur les bébés et les enfants, toujours sur conseil d’un professionnel bien sûr. Pour choisir une huile essentielle, il faut s’assurer qu’il y ait le nom latin sur le flacon et le chémotype, c’est-à-dire l’origine de l’huile. Il faut la choisir également de préférence de culture biologique.

En fonction de l’ensoleillement du climat, de la composition du sol et de l’altitude, une même plante peut sécréter des essences biochimiques absolument différentes. Par exemple, le thym à thymol sera dermocaustique et pourra abîmer la peau alors que le thym thujanol sera très bien toléré par notre peau. Également pour le romarin, une de mes huiles essentielles favorites, il en existe plusieurs sortes, entre autres le romarin à verbénone qui a un effet sur le foie et sur le mucus que l’on produit. Nous avons aussi le romarin à cinéole qui a des bienfaits sur la sphère ORL entre autres, et le romarin à camphre qui aidera à soulager les douleurs articulaires et musculaires grâce aux molécules de camphre contenues dans l’huile essentielle. Un seul romarin pour le nom et plusieurs sortes. C’est pour cela que le nom latin doit absolument figurer sur le flacon, c’est primordial.

Une essence de romarin ou une essence de lavande n’est pas une huile essentielle donc nous pourrons l’utiliser pour des produits ménagers par exemple.Les huiles essentielles font partie de mes premiers amours en naturopathie, je les utilise depuis une quinzaine d’années environ, elles ne m’ont jamais déçue et je ne cesse de les utiliser depuis. Elles sont vraiment très efficaces et puissantes.

Attention : il faut savoir les utiliser. Il faut être conseillé et les naturopathes ou les conseillers en aromathérapie sauront vous guider sur le chemin fabuleux des huiles essentielles. Ils les ont étudiés, ils ont étudié leurs bienfaits, les différentes familles biochimiques et surtout les contre-indications. Nous n’avons pas le droit en France de préparer des mélanges pour nos consultants, ce serait nommé de l’exercice illégal de la pharmacie, mais nous pouvons évidemment les conseiller avec la posologie et la durée de traitement selon le trouble rencontré.

 

L’univers des huiles essentielles est un monde fabuleux mais il faut rester vigilant. Une petite fiole d’huile essentielle est extrêmement puissante et quelques gouttes trop dosées pourront être nocives sur votre santé. D’ailleurs, en général quelques gouttes d’une huile essentielle suffisent pour déjà sentir l’amélioration.

Alors comment utiliser les huiles essentielles ?

Nous pouvons les utiliser en voie cutanée diluées sur la peau, et aussi en diffusion avec un diffuseur à nébulisation par exemple. En olfaction également en les sentant car le message de l’huile essentielle sera envoyé directement au cerveau par les voies nerveuses. Et enfin par voie interne, par voie orale, diluées, et toujours sur conseil d’un professionnel de l’aromathérapie. J’insiste parce que l’automédication peut être dangereuse avec des molécules si puissantes. Les huiles essentielles peuvent être utilisées sur les enfants, les adultes, les adolescents même chez les nourrissons et les femmes enceintes à condition d’être bien renseigné et formé.

Un des grands avantages également de l’aromathérapie et des huiles essentielles, c’est qu’elles sont pour la plupart antibactériennes et peuvent tuer bon nombre de microbes et de bactéries sans altérer notre microbiote, notre flore intestinale comme peuvent le faire les antibiotiques. Elles sont donc une alternative évidente à l’antibiorésistance dont s’inquiètent de plus en plus les pouvoirs publics. L’OMS (l’organisation mondiale de la santé) déclare d’ailleurs à ce propos que la résistance aux antibiotiques constitue aujourd’hui l’une des plus graves menaces pesant sur la santé mondiale. Attention : je ne dis pas qu’il ne faut pas prendre d’antibiotiques si votre état de santé le nécessite, je dis juste qu’il ne faut pas en abuser car l’organisme peut devenir résistant à ces molécules antibiotiques sur du long terme ou si utilisées trop souvent.

Les huiles essentielles sont précieuses également pour toutes ces raisons et je vous invite vraiment à vous rapprocher d’un naturopathe ou d’un conseiller en aromathérapie qui saura vous guider sur le chemin fabuleux des huiles essentielles.

The following two tabs change content below.

Céline Camilleri

Céline est praticienne naturopathe spécialisée en santé intestinale, en nutrition, et troubles nerveux, pour adultes et enfants. Auteure d'un livre sur l'immunité et la naturopathie, et passionnée depuis toujours par le Vivant, elle accompagne avec passion et engagement les personnes désireuses de prendre soin de leur santé au naturel.

Derniers articles parCéline Camilleri (voir tous)

0 réponses

Répondre

Vous désirez rejoindre la conversation?
Nous vous invitons à y contribuer!

Laisser un commentaire