Blog - A la une
,

Interview de Julie Dorlet

Interview de Julie Drolet - Sur le blogue Regenerescence

 

  • Bonjour, Julie, peux-tu me parler un peu de toi ?

Lors de mon adolescence, j’ai rencontré plusieurs problèmes de santé qui m’ont amené à consulter des médecins et des psychologues. J’ai été médicalisée, mais les résultats n’ont pas été très concluants. Exaspérée, je ne comprenais pas pourquoi je ne parvenais pas à trouver des solutions à mon problème.

À l’âge de 17 ans, j’ai rencontré un naturopathe qui a totalement changé ma vie. Je ne me sentais pas bien depuis 2-3 ans et cette personne a réussi, en une rencontre, à m’apporter des réponses à mes questions. Du haut de mes 17 ans j’ai été très impactée par la différence de traitement entre le monde médical — qui ne m’avait rien apporté — et la naturopathie, qui en une seule rencontre a réussi à débloquer par mal de choses. J’ai donc commencé à me renseigner et à lire des ouvrages. Puis, petit à petit, je me suis formée dans le milieu, tout d’abord pour moi, mais aussi pour aider les personnes dans mon entourage.

  • Quelles formations as-tu suivies ?

J’ai tout de suite commencé à travailler en sortant du lycée pour financer mes études de naturopathie. J’ai enchaîné avec de la sophrologie puis avec la réflexologie. J’ai complété ma formation avec d’autres outils tels que le amma assis, les fleurs de Bach, la lithothérapie qui apportent, mine de rien, un petit plus en consultation ou dans un suivi.

Chaque technique est utilisée selon le besoin de l’individu :

La naturopathie est utilisée dans tous les cas, puisqu’on est sur le réglage de l’assiette.

C’est la base du bien-être et de l’apprentissage de soi.

Je pratique aussi la sophrologie et la réflexologie, ce sont deux techniques complémentaires qui sont utilisés — si besoin est — en amont pour aider le consultant dans son cheminement.

Le premier va être employé pour les individus ayant besoin d’induction verbale. Je les amène à prendre conscience d’eux même et à se relaxer sans être touché, alors que la réflexologie va être utilisée selon le niveau d’encrassage du corps, des humeurs, des émonctoires, de la lymphe. Il y a trois réflexologies :

  1. 1. Une au niveau des pieds, employés pour décrasser les organes, relaxer, aider la circulation et les énergies.
  2. 2. Une au niveau des oreilles, aussi appelée auriculothérapie, cette technique se fait par traitement à aiguille, chaleur ou impulsion électrique permettant de travailler principalement le système nerveux et les douleurs corporelles.
  3. 3. Une au niveau du nez, appelé rhinoréflexologie. Ici, on travaille sur les congestions organiques, les allergies, le système nerveux et les états dépressifs. C’est impressionnant comme technique, mais pas tout le monde est prêt à vivre ce genre d’expérience.
  • Comment se déroule une séance avec toi ?

J’offre mes services en face à face ou à distance. Tout d’abord on passe par un questionnaire de terrain et d’hygiène de vie. On cible ensemble les points faibles et forts du consultant et on définit les objectifs qu’il veut atteindre à travers sa consultation afin de soulager sa pathologie et/ou ses besoins.

J’offre principalement mes services en accompagnant des personnes dans le réglage alimentaire avec possibilité de faire un jeûne intermittent. Présentement, je suis une formation sur le sevrage du sucre, mon but est de sensibiliser les gens sur cette substance, faire attention aux différentes appellations qui existent pour la définir, afin de ne pas en manger, sans le savoir, notamment dans les produits industriels. Ainsi qu’inciter l’individu à se réapproprier les aliments de sa cuisine.

  • Quel type de consultant rencontres-tu dans ton cabinet ?

J’ai souvent des mamans, qui après avoir eu leurs enfants souhaitent revenir à une meilleure alimentation ou bien des personnes qui viennent en consultation pour des problèmes digestifs. Leur souci peut aller d’un simple ballonnement jusqu’à des maladies plus graves telles que rectocolite, le SIBO ou la maladie de Crohn.

De nos jours, le microbiote intestinal est encore peu connu et référencé au sein de la population alors qu’il a une grande influence sur notre corps. Les gens ne sont pas forcément au courant de toutes les possibilités qui existent pour aller mieux.

  • Est-ce que tu ressens un certain enthousiasme grandissant concernant la naturopathie ?

Alors oui et non. Je me heurte souvent à des personnes très fermées ou qui ont beaucoup de fausses croyances. Ce n’est pas facile d’échanger de se faire entendre sur ces pratiques, différentes de la norme.

C’est une difficulté qui m’impacte beaucoup, car j’ai tellement de plaisir à transmettre mon savoir à l’autre que lorsque celui-ci remet en cause ma pratique sans même prendre la peine d’essayer, c’est dur !

Cependant, depuis le premier confinement je remarque que les gens ont davantage besoin de se rapprocher de la nature et de retourner aux sources et au bien-être.

Il y a beaucoup de démocratisation autour de la naturopathie, mais aussi, et encore, malheureusement, de la chasse aux sorcières. On aborde un côté développement personnel ou spirituel qui peut rappeler des dogmes et à cause de ça on aura plus tendance à se faire incriminer si on fait une erreur qu’un médecin par exemple.

Aujourd’hui, la naturopathie a plusieurs mouvements et formes d’éducations. Il existe différentes approches au sein d’un même domaine ce qui n’en fait pas une science pure et dure. Cependant, ça ne doit pas être vu comme un frein, mais plutôt comme une force sachant qu’il existe plusieurs solutions à un même problème et que notre but est avant tout de nous adapter à la différence de chaque individu.

  • Quelque chose à rajouter ?

Je suis visible sur Facebook au nom de Julie Dorlet :
Les lecteurs peuvent aussi me trouver sur mon site web : https://djudjuvlr.wixsite.com/julie-style-de-vie

The following two tabs change content below.

Joannie

Joannie carbure au kombucha, au yoga et… aux câlins de ses chats! Curieuse de nature, elle tend vers un art de vivre plus éthique et sain. Amoureuse du vivant et militante en faveur du bien-être animal, elle a adopté un mode de vie végane il y a quelque temps. Rédactrice et stratège Web, elle a l’œil pour dénicher les plus récentes tendances et vous les présenter.

Derniers articles parJoannie (voir tous)

0 réponses

Répondre

Vous désirez rejoindre la conversation?
Nous vous invitons à y contribuer!

Laisser un commentaire